Quelle surprise! C'est un page

L’Immigration

Click Here for My Guide to Advanced Higher French

« Peut-on se moderniser sans pour autant trahir ses traditions, ses origines et éventuellement même sa foi ? »

Non, pas complètement.  Les traditions sont les idées et les rituels qui sont enracinés dans le passé, et, à mon avis, pour moderniser, je crois qu’on doit se concentrer sur le présent et le futur. Les pays occidentaux ont des valeurs culturelles très importantes, aux comme les autres pays, mais elles sont très différentes.

Je suis pour l’immigration, mais je ne pense pas qu’on peut immigrer dans un pays et espérer y vivre exactement de la même façon que dans son pays d’origine. Cependant, si nos traditions et notre foi ne sont pas en contradiction avec les valeurs du pays d’accueil, je pense qu’il est possible de se moderniser.

En Grande-Bretagne, il me semble que les immigrés se sont très bien modernisés, et en même temps ils arrivent à garder leurs traditions, et ils n’oublient jamais leurs origines.

« À quelles difficultés font face les immigrés en France ? »

Les immigrés en France doivent faire face à une multitude de difficultés. Il me semble que la difficulté la plus grave est le chômage – particulièrement en ce moment avec la crise mondiale du crédit. Pour vivre dans un pays occidental, il faut gagner de l’argent, parce que le logement, la nourriture et le transport tous coutent cher. Actuellement, les Français natifs ne peuvent pas facilement trouver des emplois, donc les immigrés (qui n’ont pas souvent de qualifications ou une maîtrise de la langue française) se retrouvent dans des situations difficiles.

Aussi, il y a le problème du logement. Même si on a un travail, les immigrés n’ont pas assez d’argent pour louer un appartement confortable. La plupart des immigrés se retrouvent dans les banlieues de Paris ou de Marseille, et dans ces quartiers, il y a beaucoup de violence, de crime et de misère.

Cette difficulté – d’intégration – est aussi difficile à vivre au quotidien, et les immigrés sont souvent soumis au ressentiment, au rejet et à la haine. Toutes ces difficultés ajoutées les une aux autres rendent l’immigration beaucoup plus traumatisante que ce qu’elle devrait être.

« Le sort des étrangers qui arrivent en France : Comment s’adapter? Comment ne pas être malheureux? Comment vivre ? »

Il n’est pas facile de répondre à cette question. Les étrangers qui arrivent en France viennent de cultures tellement différentes qu’il n’y a pas vraiment une solution unique.

Les gens qui arrivent avec des qualifications, avec une connaissance, des compétences et qui peuvent parler le français – ces gens peuvent s’adapter et trouver un emploi plus facilement. Cependant, ils sont une proportion infirme d’immigrants.

Pour les autres, il est beaucoup plus difficile de s’intégrer. Au début, je pense que les immigrants doivent apprendre le français. Puis, ils peuvent parler avec les autres gens, ils peuvent trouver l’aide, et ils peuvent participer à la vie française – qui est très importante.

Avec une connaissance de la culture française, et les lois et la langue, à mon avis, un immigrant peut s’adapter, mais cette personne peut être très malheureuse. Personnellement, je ne suis pas un immigré, mais j’ai déménagé d’Angleterre pour l’Ecosse il y a maintenant cinq ans déjà. Je voyage en Angleterre plusieurs fois par an, et je suis très content ici, bien que les écossais n’aiment pas les anglais. J’ai un kilt, je bois du whisky et je ne me sens pas comme un étranger.

A mon avis, les étrangers en France doivent respecter la culture de la France, mais en même temps ils doivent trouver une mode de vie dans lequel ils se sentent heureux.

La situation d’un immigré est très compliquée, mais je pense qu’il est possible pour tous les immigrés d’être intégrés. D’abord, il faut apprendre la langue et être prêt à accepter la culture française – il faut avoir envie d’être intégré, et puis, avec des changements personnels, on peut être heureux… peut être…

…Mais, bien sur, ce n’est pas réalité. Le racisme et la pauvreté sont toujours présent, et ils ne peuvent pas être élimine par les changements individuels et un envie de changer.

Je ne sais pas.

Add Your Comment